Le marché des assos, le blog | Clap de fin pour le marché des assos
Conseils, bonnes pratiques et actualités de la super marketplace de location de matériel pour les associations.
16475
post-template-default,single,single-post,postid-16475,single-format-standard,ajax_updown,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-14.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Photo by Morvanic Lee on Unsplash

Clap de fin pour le marché des assos

Toutes les bonnes choses ont une fin … « Le marché des assos » fermera ses portes le 30 juin prochain.  

Retour sur la genèse du projet 

 sous l’impulsion des équipes MAIFl’idée a germé après plusieurs rencontres avec nos associations sociétaires. Lors de ces rendez-vous, celles-ci nous ont confié leurs difficultés pour trouver du matériel au meilleur prix pour leurs événements (assemblée générale, kermesse, etc…). 

 Toujours soucieux d’accompagner nos sociétaires dans leur démarche quotidienne, nous nous sommes ainsi lancés dans ce projet pour apporter une solution concrète aux associations

Ça y est, Le marché des assos arrive sur la toile !  

Une première version de la plateforme est lancée, en septembre 2018, pour tester cette idée et collecter les premiers usages. 

Au départ, le service s’adressait uniquement aux associations. Le but étant de faciliter leurs recherches, de sécuriser le prêt ou la location de matériel, mais aussi de favoriser l’entraide entre associations d’un même territoire.  

En bonus ? Sur Le marché des assos, tout le monde y trouve son compte : 

  1. Le prêteur peut rentabiliser du matériel peu utilisé,
  2. L’emprunteur peut organiser un événement à bon coût.

Pour commencer, Le marché des assos s’est déployé dans 7 départements : les Deux-Sèvres (79), la Charente (16), la Charente Maritime (17), la Vienne (86), la Vendée (85), la Haute-Garonne (31), et le Tarn-et-Garonne (82). Un moyen de conserver une relation de proximité avec les associations. 

 Très rapidement, « Le marché des assos » a accueilli ses premières annonces. Du matériel basique (vidéo-projecteur, sono, écran de projection, machine à fumée) au plus insolite, comme un ring de boxe gonflable !!!  

« Plus il y a d’associations qui déposent des annonces, plus d’autres assos pourront trouver ce dont elles ont besoin ! » explique alors Anne-Sophie Blum.
Malgré un début prometteurle nombre d’annonces sur la plateforme n’augmente pas suffisamment vite pour répondre à toutes les attentes particulières des associations inscrites. 

Le marché des assos accueille les loueurs professionnels !

Pour permettre aux associations de trouver leur bonheur en quelques clics, Le marché des assos s’ouvre aux loueurs professionnels en janvier 2019. En parallèle, la plateforme se déploie dans les départements de la Loire-Atlantique (44), du Maine-et-Loire (49) puis de la Seine-Maritime (76). 

 Les équipes MAIF se chargent de sélectionner, un à un, les loueurs professionnels (sourcing, prise de contact, choix du matériel, aide à l’utilisation) pour enrichir rapidement le catalogue. L’avantage de faire appel à des professionnels ? Bénéficier de références diverses à des prix raisonnables et de conditions de location sécurisées.

mois après son lancement, c’est l’heure du bilan ! 

9 mois après … quel constat ? 

  • L’échange de matériel entre associations se réalise principalement par bouche-à-oreille 
  • Des loueurs professionnels peuvent aussi être sollicités, parfois pour des prestations plus complètes que la seule location de matériel : le professionnel ne loue pas seulement une planchaune friteuse ou une crêpière, il vend une véritable prestation de restauration  
  • Certaines associations craignent que le matériel qu’elles prêtent soit abîmé ou rendu dans un mauvais état, ce qui constitue un frein à la mise à disposition de leurs biens auprès d’autres associations 
  • Et surtout, le temps nécessaire à consacrer à l’échange de matériel décourage bon nombre d’associations. Si une association veut par exemple prêter ou louer son vidéoprojecteur à d’autres assos, il faudra qu’un des membres de l’association vérifie que le vidéoprojecteur est disponible à la date demandée, puis se rende disponible pour procurer puis récupérer le matériel en questionUn investissementen termes de temps, que tout le monde n’est pas prêt à faire ! 

 

Au bout de 9 mois, « Le marché des assos » compte 150 inscrits (dont 20 loueurs professionnels), 250 annonces … mais seulement une dizaine de transactions. 

Malgré un accueil positif, des encouragements, des échanges très sympathiques avec les associations et les loueurs pros, soyons honnêtes, notre super-service n’a pas rencontré son public. 

 

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire